Avertir le modérateur

05/09/2009

«On se demande à quoi ces jeunes ressemblent dans la vraie vie»

PORTRAIT – Arnaud et Julien, étudiants à Pau sont venus à Seignosse alors qu’ils ne font pas partie de l’UMP. Venus pour parler de l’actualité, ils regrettent un «discours convenu»…

P1010478.JPGIls font figure d’exceptions à Seignosse. Arnaud et Julien sont venus sans appartenir à aucune fédération. Ils n’ont pas de carte d’adhérent à l’UMP et se disent indépendants. Au départ, ils voulaient faire plusieurs universités d’été, «afin de se faire notre propre opinion», expliquent-ils en cœur. Mais pour des raisons d’organisation, ils ont du faire un choix et ont décidé de venir dans les Landes.

Pas toujours à la hauteur de leurs attentes

Etudiants en école d’ingénieurs à Pau, ils s’intéressent à l’actualité et sont venus ici pour «voir les politiques, écouter le bilan de leurs actions et savoir ce qui va se passer ensuite».

Toute la journée, ils ont assisté à un maximum de débat. Mais ce qu’ils ont vu n’a pas été à la hauteur de leurs attentes. S’ils admettent que la majorité a contribué à certaines «avancées», ils auraient aimé avoir des réponses plus concrètes à certaines de leurs questions.

Julien par exemple, qui entre bientôt sur le marché de l’emploi, a été quelque peu déçu par l’intervention de Martin Hirsch et Laurent Wauquiez ce samedi après-midi. «Dès le début Martin Hirsch a commencé en disant ‘on ne va pas vous donner de solutions’», explique le jeune homme.

«Qu’est ce qui fait que les jeunes viennent ici?»

Mais surtout, ils souhaitent obtenir la réponse à une question qu’ils se posent: «qu’est ce qui fait que les jeunes viennent ici?». Et pour l’instant, ils avouent n’avoir toujours pas trouvé la solution à leur énigme.

«Nous avons l’impression que les jeunes ont plutôt un discours convenu. C’est dommage», regrettent-ils. Arrivés samedi matin, ils ont toutefois loupé la soirée de vendredi soir et admettent: «On attend la soirée pour que les langues se délient.» Mais pour le moment, ils en sont surtout à se demander «à quoi ressemblent tous ces jeunes dans la vraie vie».

 

Elodie Lestrade

Brice Hortefeux et la bouteille d'eau UMP

P1010553.JPG

A Seignosse, Brice Hortefeux se bagarre avec la bouteille d'eau estampillée UMP. A votre avis, qui est sorti gagnant?

Nicolas Sarkozy envoie un SMS aux 1.800 jeunes populaires

UNIVERSITE D’ETE – Le président de la République leur a fait savoir qu’il pensait bien à eux…

«Une petite pensée, c’est toujours sympa». Ce matin, Cédric et Florian ont reçu un SMS du chef de l’Etat. «Je pense bien à vous tous aujourd'hui. Je sais pouvoir compter sur vous pour défendre nos idées qui sont en train de changer la France», leur a-t-il écrit ainsi qu’aux 1.800 participants au campus des Jeunes Populaires de Seignosse.  P1010537.JPG

«C’est motivant pour nous les militants de recevoir ce genre de message», explique Florian, militant du Var de 22 ans. A ses côtés, Cédric qui est Responsable Départemental Jeune (RDJ) dans le Var ne s’attriste pas de l’absence de Nicolas Sarkozy à Seignosse. «Il a un emploi du temps très chargé, on comprend qu’il ne soit pas là. Et à la limite, on préfère qu’il s’occupe des Français plutôt qu’il soit à nos côtés.»

«Et puis on a déjà énormément de membres du gouvernement et de la majorité qui ont fait le déplacement », renchérit Florian au moment même où Alain Juppé fait son entrée sur le «campus».

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu