Avertir le modérateur

06/09/2009

Lancar; «Une nouvelle manière de considérer les jeunes en politique»

INTERVIEW – Le président des jeunes populaires fait le bilan de l’université d’été…

Le campus des jeunes populaires a pris fin dimanche midi après l’intervention du Premier ministre. L’occasion de faire le bilan avec Benjamin Lancar.

P1010489.JPG

Comment se sont déroulés ces trois jours?

Je tire un excellent bilan de ces trois jours passés ensemble. Près de 2.000 jeunes ont fait le déplacement. C’était un sacré pari, et nous l’avons réussi. Nous ne nous en sommes pas tenus à faire de la figuration, nous avons fait de véritables propositions pour les Français. Nous avons débattu de sujets qui les intéressent comme la taxe carbone, la culture, la place du sport… Samedi par exemple, Martin Hirsch a présenté ses propositions à la jeunesse. Parmi celles-ci, une quinzaine sont reprises du Livre Blanc pour la Jeunesse que nous avions publié il y a plusieurs mois. Autre point positif, la promesse faite par Xavier Bertrand de laisser la place aux jeunes de moins de 30 ans lors des élections régionales. Cela montre que nous poursuivons sur notre dynamique de faire entrer les jeunes dans la vie politique française, et que nous allons aller encore plus loin.

C’est un message que vous souhaitez envoyer aux jeunes qui ne se reconnaissent plus dans la politique?

Le message s’adresse d’abord aux décideurs politiques à qui nous voulons montrer que le temps où les idées des jeunes étaient jetées à la poubelle est révolu. Il y a aussi effectivement un message pour les nombreux jeunes qui ne s’engagent pas en politique. Nous voulons leur dire qu’ils peuvent et qu’ils doivent faire des propositions, être des «créateurs de possibles». Le campus de Seignosse est le point de départ d’une nouvelle manière de considérer les jeunes en politique.

Avez-vous eu le sentiment que le débat sur la taxe carbone et sur le malaise au sein de la majorité a monopolisé l’attention, éclipsant les autres sujets de débats?

Au contraire. Je pense que notre famille politique est apparue unie. Et puis c’est à nous d’impulser le débat sur ce sujet. Comme l’a dit François Fillon lors de son discours, ce genre de débat aurait plutôt eu lieu  au PS il y a une dizaine d’années, et je suis fier qu’il  ait eu lieu au campus.

Commentaires

A Seignosse, le contribuable va saigner...

Il faut vraiment être le dernier des imbéciles pour croire que TC = TP !
L'Etat a soif, et les régions sont sur la paille.

Les augmentations de TP étaient limitées par les déménagements d'entreprises.
La TC étant uniforme, nul n'y échappera, donc rien ne s'opposera à son augmentation: les ponctionnaires sauront en faire la promotion auprès de ces messieurs les politichiens.

Et puis, cette taxe se "vendra bien": c'est pour "la bonne cause", n'est-ce pas ?

"L'humain carboné" n'a pas fini de faire ses "offrandes" au dieu Etat, toujours plus assoiffé que jamais !

Écrit par : EcoGuy | 06/09/2009

Nous finirons bel et bien carbonisés (huhu je n'ai pas pu m'empêcher!)... Que d'hypocrisie pour tenter de nous faire tout avaler! Et cette jeunesse qui s'accroche à l'idéal politique comme les fidèles à la croix... et pire, une jeunesse qui tente de nous convaincre à coup de phrases vides et d'idéaux sans substance. Pas une génération pour rattraper l'autre! Nous ne nous laisserons plus berner. Notre heure est venue :)

Écrit par : Candy Froggie | 07/09/2009

La taxe carbone, oh la belle initiative qui fait "je suis à la mode écolo", un peu faiblard, je ne peux m'empêcher de lorgner du côté des autorisation de polluer des sociétés... ce qui est une impossibilité de faire autrement dans la vie de tout les jours pour les personnes, est comme un jeu pour les entreprise polluantes : "ah j'ai tel quota pour polluer". Ok mais le pire est qu'il existe un marché pour revendre son "droit à polluer". Ce principe m'ecoeure, comment est-ce autorisable? "Ah bah oui mais ils payent" et donc? Ca autorise à deguelasser le monde? Ca donne meilleure conscience?
Y'a deux poids deux mesures, cette taxe carbone c'est juste bon à nous coller encore une excuse d'impôt. S'il en fallait une faudrait la mettre sur les sociétés qui nous proposent cette pollution afin qu'il dirigent leurs r&d sur des techniques non polluantes (et on rigolera bien des batteries électrique quand il n'y aura plus que ça - ah mais oui c'est non polluant voyons y'a pas de produit chimique polluant et c'est plus propre)

Pour la politique et les jeunes ben.. non désolé moi ça m'intérésse pas de voir des disputes de cours de récré à longueur de temps, où les préoccupations principales sont de parfaire son petit parcours politique (à celui qui à la plus grosse donc), de passer son temps à établir des plans pour les prochaines élections etc... Un jour il serait temps de nous montrer qu'on s'intéresse réellement à nous et aux problèmes d'aujourd'hui et ceux à venir, en oubliant enfin le politiquement correct, les tabous et la langue de bois. Y'a beaucoup de choses qui ne vont pas et faudrait peut-être enfin bouger son cul les gentils glandeurs de l'hémicycle (pas capable d'être réunis pour voter...). La politique ne m'interessera pas tant qu'elle restera à côté de la réalité. j'aurai bien des choses à raconter sur ce que j'en pense mais je m'arrêterai là.

Écrit par : Ano | 07/09/2009

merci pour intiresny Dieu

Écrit par : Nina_Tool | 20/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu