Avertir le modérateur

05/09/2009

Les jeunes pop’ aiment le franc-parler de Frédéric Mitterrand

POLITIQUE – Le ministre de la culture a reçu une véritable ovation de leur part ce samedi lors de son «chat» avec eux…

P1010522.JPGDès son arrivée dans le stade de Seignosse, où se déroule le «campus des Jeunes Populaires », c’est l’émeute. Entre les caméras de télévisions et les appareils photo des militants, c’est tout juste si Frédéric Mitterrand a la place de passer. Les Jeunes Populaires sont particulièrement contents de recevoir le nouveau ministre de la Culture, emblématique de l’ouverture politique.

«L’extravagant M. Mitterrand», comme il s’appelle lui-même est tout aussi heureux d’être là. «Comment ne viendrais-je pas dans cette société d’amis, à laquelle me lie des liens d’estime?», s’interroge-t-il rhétoriquement pour justifier sa présence à Seignosse.

Un ministre qui n’hésite pas à dire qu’il ne sait pas

Il est avant tout là pour débattre avec les jeunes militants qui peuvent envoyer leurs questions par SMS. «Cela laisse une véritable liberté de ton, on peut aborder tous les sujets», explique Geoffroy Baudot, qui a contribué à organiser l’évènement. Et de fait, tous les sujets sont abordés: Orelsan, la place de la culture en province, la télé-réalité,…

En une heure, une quinzaine de questions est posée au ministre de la Culture qui n’hésite pas, parfois, à répondre: «Je ne sais pas, j’attends de voir pour me prononcer.» Exemple lorsqu’il est interrogé au sujet de la possibilité d’instaurer une TVA à 5,5% sur les produits culturels, il répond du tac au tac: «Je ne suis pas le ministre des Finances ou le ministre du Budget. Je prendrai position quand je connaîtrai l’avis de chacun sur la question.»

Hadopi, grande absente du débat

Une attitude saluée par l’ensemble des Jeunes Populaires. En sortant, Martin, 21 ans, s’exclame: «Il a été très franc, c’est important de voir que les ministres n’ont pas toujours réponse à tout et qu’ils préfèrent prendre le temps de la réflexion».

Un sujet cependant manque cruellement au débat: Hadopi. Le ministre l’évoque en introduction afin de rappeler à chacun qu’il sait maintenant ce que veut dire ce sigle. Mais dans les questions, le téléchargement légal n’intervient qu’une fois. Et le ministre rappelle qu’il a mis en place un comité qui remettra ses propositions «dans deux mois».

Pour Martin, cela se comprend. «C’est un dossier sur lequel nous nous penchons depuis pas mal de temps. Nous sommes tous d’accord avec cette loi car nous savons qu’il faut faire quelque chose.» A côté, Cécile et Jérémie ne sont pas tout à fait d’accord. «Ca me semble difficile à mettre en œuvre», estime le jeune corrézien. Sa camarade, elle, avoue à mi-mots que tous ici ne sont pas d’accord avec cette loi. «Disons que ça dépend des personnalités», conclut-elle sans préciser de quel côté de la balance elle penche.

Commentaires

les jeunes aiment surtout le spectacle ! pour sarko tapez 1 ....

Écrit par : lambda | 05/09/2009

je suis un ancien de l UJP jamais mais jamais nous n aurions ete voir un transfuge socialiste avec tout le respect que nous avions mais vous avez quoi dans le cerveau les jeunes un papy du 14

Écrit par : NORBERT | 05/09/2009

il n'a rien fait.........et c'est en star qu'il est accueilli. D'accord avec toi norbert! au fait ,l'appel est surtaxé ?

Écrit par : halliday | 05/09/2009

Est ce vraiment une référence, les jeunes UMP plébisciterait même une chèvre s'il arborait un T shirt portant le logo de leur secte....

Écrit par : Stephen | 05/09/2009

On a les idoles que l'on mérite.... !

Écrit par : djipi | 05/09/2009

C'est un bobo . Point . Il avait la villa Médicis , qui est un endroit exceptionnel pour le véritable rayonnement de la France , et ce depuis Louis XIV . Un truc comme ça , en fait , ça cause ! Pas vrai . Et le silence , l'isolement magique , ensorcelant , de cette somptueuse thébaïde qui fut jadis dirigée par Ingres , ça en impose aussi . Mais bon , ils préfèrent le théâtre des Médias . Mais si l'autre , où passèrent Berlioz et David , reste avant tout l'avant-scène des Arts immortels , ce dernier n'est que celui des ombres funestes , et ridicules . Il ne peut rien en rester , et il n'en reste rien , rien en sortir . Raouste ! C'est l'incarnation d'un héros de Kafka . D'ailleurs pile-poil celui dans " le Château " . Mâtiné d'une tendresse de l'insoutenable légèreté de l'être de Kundera .

Écrit par : Mr Hulot | 05/09/2009

Pour le franc-parler, autant vous étiez peut être bon dans le paysage de l'image que vous dénotez dans le paysage politique; vous ne connaissez rien à la vie du peuple, vous avez découvert que HADOPI n'était pas un cheval de course, vous aviez misé dessus pourtant.
Quoiqu'en ce moment, nous ne récoltons que du bon, bientôt nous aurons Hulot, Bové...

Écrit par : pat | 05/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu